Les inimitables flocons de Robert Walser

Nouvelles atmosphériques, faussement naïves ; en fait parfois glaçantes. Des phrases autour de la beauté fragile du monde et des hommes. Et comme un contrepoint rôde la brutalité et la vulgarité qui cerne cette beauté et qu’il faut aussi accepter tranquillement, comme un pendant indissociable, puisque le monde fonctionne ainsi. Chaque nouvelle est comme un flocon de neige : légère, fragile, belle, lumineuse, dansant au milieu des tempêtes les plus violentes, puis se posant avant l’inévitable et imminent évanouissement.